ÉLECTROCHIMIE AVEC RADIO ÉLÉMENTS.

PARLER  DE  « FUSION FROIDE »,  EST  PEUT  ÊTRE  EXAGÉRÉ ?


D’abord voici un schéma.


.


Encore une fois le texte est de wikipédia en Français.

Lorsque l’eau est électrolysée dans un vase entouré d’un calorimètre, il est possible de vérifier la loi de conservation de l’énergie en utilisant les théories de l’électricité, de la thermodynamique et de la chimie : l’énergie électrique en entrée, la chaleur accumulée dans le vase, l’énergie chimique stockée, et la chaleur s’échappant du vase s’équilibrent parfaitement. Lorsque la cathode est constituée de palladium, et lorsque l’eau est remplacée par de l’eau lourde, on s’attend aux mêmes transferts d’énergie.

Fleischmann et Pons observèrent dans leurs expériences que, dans certains cas, la quantité de chaleur mesurée par le calorimètre semblait plus grande que prévue. Lorsqu’ils ont calculé la densité de puissance sur base du volume de la cathode, ils ont obtenu une valeur trop grande pour être explicable par une réaction chimique. Ils en conclurent provisoirement que l’effet pouvait être nucléaire, malgré l’absence de preuves expérimentales.

______________________

D’abord il faut dénoncer, pas trahir, dénoncer une chose, le schéma de principe tel que proposé peut donner lieu à des dizaines de montages différents.

Il s’agit, après publication, d’une manière peu élégante de gens salariés et ayant officiellement publiè un compte rendu dans une revue à pairs, rendu public ( à minima ) les caractéristiques techniques de leur particulière expérience. Ils ne prenaient aucun risque, si le montage était validè, je pense que leur laboratoire avait légalement protégé leur putative invention, documents légaux etc…

Le Schéma, plus haut, ne sert à rien si on ignore quels sont les métaux, leurs formes, leurs productions, les isotopes, les concentrations des produits, les impuretés, les régimes, etc….

Sans vouloir charger personne, trente ans après, attendons, un peu 1986 à 2016, trente ans, la technique n’a pas avancè d’un poil.

PARCE QUE LE TRAVAIL FAIT, N’EST PAS CONFORME AUX NORMES SCIENTIFIQUES ET TECHNIQUES

ET LES PUBLICATIONS DITES SCIENTIFIQUES NE SONT PLUS QUE DES ORGANES DE PUBLICITÉ AU PIS, DE VULGARISATION AU MIEUX.

Il existe un produit qui sera produit industriellement, il semble, le réacteur de Monsieur Rossi, nommé  » E.Cat « . Applaudissons le jeu de mot: E. Cat, Hécate ;o)

Il est difficile de dire que ce produit est un produit utilisant la Fusion Froide, ou alors il s’agit d’un autre jeu de mots, si dans une expérience Chimique il y a des Radio Éléments, on est plus dans la stricte chimie et là encore les deux spécialistes sont Électro Chimistes.

Ce qui surprends c’est finalement le peu d’exploitation du procédé, qui semble bon, ceci du point de vue d’un électro chimiste de base, ou de salon, mais avec de bonnes lectures et quelques expériences, sans oublier un bon niveau de compréhension de la Langue Française.

Le Fond, avec un tel schéma, on ne va nulle part.

On veut explorer l’électro chimie avec des Radio Éléments, on commence par acheter un Calorifère, du matériel de mesure, des matériaux, et on fait les réactions de bases, juste pour calibrer les appareils.

C’est la procédure de base.

Ensuite il faudra passer des expériences à la technique.

Seulement on fait une a une les modifications et on note tout.

Il n’est pas interdit de lire quelques bons livres de sciences : Physique, Chimie, Électricité, Métallurgie etc…

Mais au fait où en est la production de la presse technique et scientifique en Français ?

Il y a autre chose, écrire ou prononcer le mot : fusion, rend le sujet apte à passer sous contrôle du SECRET…

Là encore moins de production d’articles scientifiques ou dans soixante dix ans.


S. CARVAJAL

Management Stratégique Industriel & innovations

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

VULCAIN.

Urbain Le Verrier       

Urbain Jean Joseph Le Verrier, né à Saint-Lô le 11 mars 1811, mort à Paris le 23 septembre 1877, est un astronome et mathématicien français spécialisé en mécanique céleste, découvreur de la planète Neptune et fondateur de la météorologie moderne française.

u le verrier

lien absent

Le 30 janvier 1854, Le Verrier est nommé directeur de l’Observatoire de Paris, succédant à François Arago
Vulcain est une hypothétique planète intramercurienne, c’est-à-dire orbitant entre le Soleil et Mercure. Son existence a été postulée par Urbain Le Verrier en 1860 pour expliquer les avances de phases de Mercure non justifiées par l’influence de toutes les planètes connues.

Il est aujourd’hui admis que la planète Vulcain n’existe pas, la relativité générale expliquant la différence en question.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Vulcain_%28plan%C3%A8te%29

Je pense, qu’il faut revoir ce  jugement hâtif.

S. CARVAJAL

Publié dans Fausse Science

QUE SERAIT LA GRAVITÉ DANS UN ESPACE TEMPS D ÉNERGIE NOIRE ?

Cette gravité serait disposée suivant les axes de composition, de cet environnement et ce serait différent de ce qui se voit sur terre, pour deux raisons.

Un, on ne peut voir l’Énergie NOIRE, Invisible.

Deux, la terre, l’univers, font partie des « à cotés » de l’Énergie NOIRE.

Donc il ne vous reste qu’a faire l expérience.

Mais ne dites pas nous avons VU !

NON !   VOUS NE VERREZ RIEN.

energie noire

Image d’interaction Matière / Énergie Noire.

Par contre après avoir fait l’expérience vous pourriez dire éventuellement, il y a …. , c est invisible, mais … et suivant ….

S. CARVAJAL

Expérimentateur en Physique

D’un autre de mes blogs :

Lien  SCIENCES : Techniques reproductibles partout.

Dommageable. …/….

Les prix doivent être actualisés, à la hausse, inflation…

Publié dans Uncategorized

POUR MÉTALLURGISTES ET ÉLECTRICIENS.

Mise en évidence de l’électricité cosmique,  avec des échantillons, curieux.

Il n’y a pas d’eau à proprement parler dans les comètes.

S. CARVAJAL

MANAGEMENT STRATÉGIQUE  & INNOVATIONS TECHNOLOGIQUES

 

Publié dans Uncategorized

Continuum ?

Encore une fois, Personne ne veut comprendre : Énergie n’est pas Puissance.

Encore une fois, il faudra dire : Matière Sombre égale Énergie.

Tous mes blogs en parlent…

S. CARVAJAL

Institut Max PLANCK RFA
En dessous du zéro absolu les gaz deviennent… ultra chauds!
Il est non seulement possible de créer des gaz théoriquement en dessous du zéro absolu, mais ceux-ci sont en plus extrêmement chauds. Ces résultats improbables ont été obtenus par une équipe allemande qui a poussé des atomes à leur plus haut niveau d’énergie, alors qu’ils étaient immobilisés par des lasers et un vide presque parfait.
Le zéro absolu pas si absolu que ça ? Des chercheurs de l’université Ludwig-Maximilian et du Max Planck Institut, tous deux à Munich, ont réussi à produire un gaz théoriquement en dessous de 0 degrés Kelvin, bien qu’il se révèle être extrêmement chaud ! Leur expérience habile est détaillée dans l’édition du 4 janvier de la revue Science.
La température d’un corps dépend du mouvement de ses atomes : plus ils sont rapides, plus le corps et chaud, plus ils sont lents, plus il est froid. Ainsi, quand les atomes sont immobiles, on atteint une température minimale de 0 degrés Kelvin (-273,15 degrés Celsius). La logique veut qu’il ne soit pas possible d’aller en dessous puisque les atomes sont déjà complètement stoppés. Alors comment être plus immobile qu’immobile ?
 
Inverser la distribution de Boltzmann
L’astuce tient dans ce que l’on appelle la distribution de Boltzmann, une formule qui prend en compte la température et permet d’étudier la répartition de l’énergie au sein d’un groupe d’atomes. Ces derniers ne se trouvent pas en même temps au même niveau d’énergie : en général l’énergie, et donc la chaleur, se réparti de manière à ce qu’il n’y ait que peu d’atomes très excités, tandis que les autres restent dans un état plus tranquille.
Ici les chercheurs ont créé un état inverse. Après avoir été ralentis aux frontières du zéro absolu à l’aide de lasers et d’une chambre à vide, les atomes d’un gaz se sont disposés en un motif en forme de treille. La majorité d’entre eux a alors reçu l’énergie nécessaire pour les faire passer à l’état le plus excité possible. Ainsi, dans le gaz utilisé, les atomes excités étaient devenus majoritaires et la distribution de Boltzmann s’est retrouvée inversée. La température est donc théoriquement devenue négative en degrés Kelvin.
 
La clé de l’énergie noire
« Une distribution de Boltzmann inversée est la marque des températures absolues négatives, et c’est ce que nous avons réussi à accomplir, clame le physicien Ulrich Schneider. Pourtant ce gaz n’est pas plus froid que 0 K, il est plus chaud. Il est même plus chaud qu’à aucune autre température positive : l’échelle de température n’est pas infinie, elle passe à la place à des valeurs négatives. »
Loin de n’être qu’un simple pied de nez à Ludwig Boltzmann, cette prouesse ouvre la porte à l’étude du comportement de la mystérieuse énergie noire. Celle-ci contrebalance la tendance que devrait avoir l’univers à se rétrécir du fait de l’attraction. En dessous de 0 K, la pression du gaz devient négative et les atomes s’attirent au lieu de se repousser, sans pour autant s’effondrer sur eux-mêmes comme on pourrait s’y attendre. Les chercheurs espèrent trouver ainsi pourquoi l’univers lui non plus ne s’effondre pas malgré l’attraction des corps.
 http://www.maxisciences.com/physique-nucl%e9aire/en-dessous-du-zero-absolu-les-gaz-deviennent-ultra-chauds_art28206.html
_______________________________________
 
 

Qui a dit que Heisenberg, Boltzmann, Einstein, Newton, avaient raison ?

Pas moi !

 Je voudrais le dire, que je n’y parviendrai pas ;o)

S. CARVAJAL

Publié dans Uncategorized

Matière noire et énergie sombre. Sombre comment ?

La recherche de l’ énergie sombre, des neutrino, sont les sujets de nombre d’articles sur la ligue chrétienne, la guilde des métiers, le blog  » sciences « .

Voici le Programme de recherche officiel

l’Institut national de physique nucléaire et de physique des particules (IN2P3) du CNRS

Au moins 90 % de la matière qui compose l’Univers n’est pas visible. De quoi est-elle composée ? Différentes pistes sont actuellement explorées : les expériences Eros – laquelle se déroule à l’observatoire européen austral à La Silla au Chili – et Agape tentent de mettre en évidence l’existence d’étoiles naines, trop petites pour être lumineuses, mais qui participeraient à cette masse de l’Univers. Autre piste : celle étudiée par l’expérience Edelweiss qui, à l’abri du rayonnement cosmique dans le Laboratoire souterrain de Modane, tente de déceler des particules massives faiblement interactives, les Wimps. En outre, l’étude des supernovae lointaines indique, en plus de la présence de matière noire, la nécessité d’une nouvelle forme d’énergie noire ou énergie du vide. Enfin, l’étude des anisotropies du fond de rayonnement cosmologique à 2,7 K permettra de mieux comprendre les origines et l’évolution de l’Univers.

 
  • Edelweiss : une expérience dédiée à la recherche des particules supersymétriques appelées Wimps (pour Weakly interacting massive particles), qui pourraient expliquer en partie la nature de la matière noire de l’Univers. Cette expérience est installée sous le tunnel du Fréjus au Laboratoire souterrain de Modane.
 
  • Planck : un satellite de l’ESA dont l’objectif est de mesurer avec une grande précision les anisotropies du rayonnement de fond cosmologique sur tout le ciel.
 
  • SCP (Supernova cosmology project) : expérience de détection et suivi de supernovæ Ia lointaines a l’aide de mesures réalisées au sol et depuis l’Espace avec le telescope spatial Hubble.
 
  • SNLS (Supernova legacy survey) : programme de recherche et de mesure de supernovæ Ia lointaines dans le but de caractériser l’énergie noire, auprès du télescope Canada-France Hawaii (CFHT).
 
  • Supernova Factory : expérience de mesures spectrophotométriques de supernovæ Ia proches à l’aide du spectromètre intégral de champ (Snifs).
 
  • Snap (Supernova acceleration probe) : projet de télescope spatial grand champ de mesure des paramètres cosmologiques à l’aide de supernovæ Ia lointaines.
  • Dune (the Dark universe explorer) : projet spatial pour l’exploration de la matière noire et de l’énergie noire.

______________________________________________

Bien, et quels résultats ?

Aucun !

Formidable !

Il existe au moins deux types d’expérience capable de démontrer l’existence des Neutrino, de l’Énergie et des « Rayonnements » ultra relativistes. Deux, pas trois.

Quelles retombées Industrielles ?

Par exemple: 

une, celle ci, Messagerie Sub Spatiale, ou Hyper Spatiale, Ultra relativiste.

une autre, détection d’Objets Sombre, que les caméra thermiques infra rouge ne sont pas capables de détecter.

S. CARVAJAL

Publié dans Uncategorized

Stopper un ouragan, avant qu’il ne soit trop tard. Possible. Cher, mais possible.

Voici un moyen de détruire l’ensemble de vortex qui fait un Ouragan.

Bien, il n’est pas facile d’avoir un tel dispositif partout, mais de tels dispositifs ambulants pas loin des rivages ou des champs à ouragans. 

C’est l’arc, qui a le pouvoir de détruire le vortex de l’ouragan, mais il faut l’appareil sur le chemin de l’Ouragan ou presque…

TESLA coil !

S. CARVAJAL

Management Stratégique Technologie & Innovation

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire